Transformation digitale : pourquoi se préoccuper des RH ?

Par Emilie - le mar 21 Nov 2017

Pourquoi se préoccuper des RH ?

Quelle que soit la taille de l’entreprise, le capital humain des sociétés est garant de sa capacité d’innovation, sa compétitivité et sa réactivité. Pour développer ce capital et en tirer le meilleur, la fonction RH doit être valorisée et repensée. En simplifiant et unifiant les missions RH dans un seul outil, la transformation digitale offre l’opportunité aux responsables des ressources humaines de se décharger des tâches chronophages et contraignantes pour se concentrer sur leur cœur de métier : l’humain.

Retrouvant ainsi son rôle de Business Partner au côté du chef d’entreprise, les RH sont prêts à faire face aux 5 défis majeurs de ces prochaines années.

Attirer les meilleurs talents

Face aux mutation profondes du marché du travail, et dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les entreprises se doivent d’anticiper leurs besoins futurs en compétences. C’est pourquoi le recrutement s’oriente actuellement vers des profils « couteaux suisses » , nécessairement complexes, polyvalents, aux compétences transférables et à même de prendre rapidement des responsabilités.

Pour séduire et fidéliser les talents et développer ces talents, les RH se font marketeurs et doivent :

  • créer et diffuser leur marque employeur à l’aide de tous les canaux de communication existants,
  • identifier les attentes des futurs salariés pour améliorer l’expérience collaborateur dès le stade du recrutement,
  • garantir le bien-être au travail tout au long de la carrière,
  • créer de l’engagement grâce à la gamification,
  • suivre les carrières,
  • proposer des formations répondant aux besoins de l’entreprise et du salarié…

Accompagner les changements de notre société : digitalisation, flexibilité, management

Les salariés actuels, et plus encore les nouvelles générations arrivant sur le marché de l’emploi, sont en demande croissante d’une organisation de travail libérée avec plus de flexibilité. Les outils numériques ont ouvert le champ du possible en ce qui concerne les horaires et les lieux d’exercice de son métier : travail à domicile, espaces de coworking physiques ou digitaux, horaires libres…

Ce type d’entreprise libérée suppose une refonte des méthodes managériales. Exit la hiérarchie pyramidale. Bienvenue au management horizontal, qui fait la part belle à la confiance en ses collaborateur, grâce au lâcher prise des supérieurs hiérarchiques. La seule obligation du salarié : remplir ses objectifs en temps et en heure. Repensée collégialement de façon moins rigide, l’organisation de l’entreprise s’insère dans une démarche globale de recherche du bien-être au travail.

Fidéliser les nouvelles générations de collaborateurs

Au sein de l’entreprise, les RH relèvent le défi de fidéliser les collaborateurs en leur apportant tous les outils digitaux pour développer leur carrière, communiquer instantanément, mettre en commun le fruit de leur travail, suivre l’avancement des projets, et visualiser en temps réel leur progression au sein de la société grâce à un logiciel RH performant.

Intelligemment distillés, les codes des jeux vidéo reprennent des outils et un vocabulaire connus des nouvelles générations : création d’un avatar, profil consultable d’un clic, petites phrases d’appréciation aux moments clés (Good Job, Have Fun…) pour souligner une réussite… Cette part de gamification dans le feedback crée une proximité entreprise-salarié propre à fidéliser ce dernier.

Enfin les outils digitaux répondent aussi au besoin de nomadisme revendiqué par 25% des salariés en France.

Développer de nouvelles compétences

Début 2017, le géant Microsoft a présenté un rapport faisant l’analyse de l’emploi des jeunes en 2025 : 65% des personnes actuellement en cursus universitaire auront demain un métier qui n’existe pas aujourd’hui. D’autres collèges d’experts estiment eux que 60% des métiers de 2030 n’existent pas encore.

On comprend donc que la révolution technologique et les évolutions comportementales qu’elle entraîne modifient en permanence les savoir-faire et savoir-être nécessaires à l’entreprise. Les RH ont un rôle stratégique dans l’analyse des besoins actuels et futurs de la société, l’anticipation des compétences indispensables et la planification des formations des collaborateurs.

A l’aide du Big Data et des algorithmes prédictifs, les responsables RH composent des équipes polyvalentes, adaptatives, et aux compétences transférables qui pourront être développées ultérieurement.

Transformer la formation professionnelle

La transformation digitale fait évoluer la formation professionnelle en introduisant de nouveaux médias moins coûteux en temps et en moyens financiers. MOOC, tutoriels, e-learning… l’accès à la formation se simplifie avec le digital. À tout moment les salariés peuvent approfondir ou renouveler leurs connaissances techniques et pratiques.

Le numérique permet aussi la création de jeux de rôles, les serious games, confrontant le salarié aux situations qu’il rencontrera en entreprise. Il développe ainsi ses compétences techniques et relationnelles dans des conditions proches du réel.

L’ensemble de ces outils digitaux d’apprentissage dispose de tableaux de bord donnant un aperçu immédiat des résultats et de l’évolution de chaque collaborateur, pour en optimiser le parcours de formation et son accompagnement.

 

Révolutionnées par la transformation numérique, les RH ne sont plus uniquement une fonction support. Plus performantes et recentrées sur l’humain, les ressources humaines sont devenues un partenaire business stratégique du chef d’entreprise. Ensemble, organes dirigeants et RH seront en mesure de faire face aux défis cruciaux de ces prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *