Pourquoi les RH ne répondent pas ?

Pourquoi les RH ne répondent pas ?

Par Emilie - le mar 3 Oct 2017

La direction des ressources humaines a vu son image se détériorer ces dernières années. Le glissement de ses fonctions vers les organes dirigeants de l’entreprise semble créer une rupture avec la base salariale.

Pour mettre des mots sur ce problème, QAPA a réalisé, début février 2017, un sondage sur la perception des RH par 19 300 salariés, à part égale entre cadres et non-cadres.

A la recherche du DRH perdu

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de l’étude QAPA 2017 ne sont pas tendres avec la fonction RH…

  • pour 84% des femmes et 79% des hommes, les ressources humaines… ne sont plus humaines !
  • pour 78% des femmes et 71% des hommes, les DRH ne répondent plus à leurs attentes,
  • d’une manière générale, 79% des femmes et 78% des hommes ne sont pas satisfaits de la politique RH de leur entreprise,
  • 84% des personnes interrogées pensent que les DRH sont davantage au service de la direction que des salariés,
  • 78% des femmes et 73% des hommes estiment de les RH manquent d’écoute,
  • et enfin 76% des femmes et 79% des hommes considèrent que les DRH ne sont pas assez disponibles pour suivre leur carrière.

En filigrane derrière cette insatisfaction des salariés, se dessine un sentiment d’abandon. Les RH sont ressenties comme trop lointaines, non disponibles, peu en prise avec les préoccupations des collaborateurs, voire franchement désintéressées de ces derniers.

Pour preuve, une autre partie de l’étude s’est tournée vers la visibilité des RH. Le constat est tout aussi amer :

  • 49% des salariés déclarent ne jamais voir leur DRH,
  • 43% ne le voient qu’une à trois fois par an.

Or cette invisibilité des RH pèse aux collaborateurs :

  • 59% des femmes et 36% des hommes aimeraient voir le DRH une à trois fois par an,
  • 16% des femmes et 29% des hommes souhaiteraient le voir quatre à six fois chaque année.

Un rôle important

Néanmoins, les salariés sont nombreux à être conscients de l’importance du rôle des ressources humaines dans les entreprises :

  • 32% des femmes et 52% des hommes pensent que la fonction RH est de plus en plus importante,
  • 78% des femmes et 71% des hommes répondent que la fonction RH contribue au succès d’une entreprise.

Ce bilan en demi-teinte met en lumière toute l’ambiguïté du service des ressources humaines au sein de l’entreprise. Très attendu des salariés, il est considéré comme trop proche des organes de direction.

Et du côté des DRH

De leur côté, les responsables RH qui répondent avoir choisi ce métier pour sa dimension humaine, disent se sentir piégés par l’évolution de leur fonction vers les sphères dirigeantes de l’entreprise. Ils vivent mal leur nouveau rôle de Business Partner, présents au Codir et traitant d’égal à égal avec les autres organes de direction.

En parallèle, l’étude annuelle de Robert Walter sur les rémunérations indique que la direction RH est celle ayant obtenu la plus forte augmentation pendant cette dernière décennie. Les salaires sont maintenant égaux à ceux des autres directions.

Le problème peut donc être posé en ces termes : en gagnant en influence dans les étages directoriaux, les DRH ont-ils perdu la confiance de la base salariale ? Si c’est effectivement le cas, ceci pourrait devenir un problème majeur pour les entreprises dans les années à venir. Sans interlocuteur en prise directe avec les réalités du terrain vécues par les collaborateurs, les organes dirigeants se coupent du dialogue essentiel au sein de l’entreprise.

Quelles solutions pour réconcilier salariés et DRH

Les missions actuelles des ressources humaines sont de plus en plus transversales : garantir le bien-être dans l’entreprise, Business Partner, anticipation et préparation des métiers de demain…

Débordés par le poids grandissant de l’administratif chronophage et handicapés par des processus devenus obsolètes, les responsables RH peinent à rester concentrés sur leur cœur de métier : l’humain.

Pour inverser cette tendance, des outils digitaux novateurs ont été spécifiquement développés pour les fonctions RH. En éloignant des professionnels les tâches chronophages à faible valeur ajoutée, ces nouveaux dispositifs leur dégagent le temps nécessaire pour rester accessibles et ainsi se consacrer pleinement aux relations avec les salariés, leur évolution de carrière et le développement de leurs compétences. Les Chatbots RH en sont un exemple très concret. En répondant automatiquement aux questions quotidiennes des collaborateurs, ces outils de communication digitaux permettent aux RH de rester concentrer sur leur mission pour mieux répondre aux besoins et attentes des collaborateurs, ainsi qu’aux objectifs de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *