Ressources humaines : quels chantiers pour 2018 ?

Par Emilie - le mar 12 Déc 2017

Quels défis préoccupent le plus les ressources humaines en 2018 ? Et sur quels points se sentent-il moins avancés ? Chaque année depuis 2012, l’étude « Tendances RH » de Deloitteprend le pouls de la profession. Avec plus de 10 000 décideurs interrogés (dont 300 en France), l’édition 2017 se révèle très instructive sur ce que pourrait être la feuille de route de la DRH dès 2018. Une feuille de route qui paraît se clarifier un peu…

Enfin les idées claires ?

  • Culture d’entreprise (82%)
  • Leadership (81%)
  • Compétences RH (81%)
  • Engagement (80%)
  • Design thinking (78%)

Avec autant d’urgences sur la table, difficile d’organiser ses priorités... Heureusement, rien de tel en 2017, et les DRH semblent avoir fait le tri dans leurs idées.

En tête de liste : organisation, gestion et acquisition des talents

Une vraie hiérarchie se dégage effectivement de cette enquête.

    • Comme en 2016, la mise en place d’une

organisation du futur

    occupe les esprits dans 88% des cas

  • La gestion de carrière et la formation (82%) suivent
  • Le recrutement complète le podium (75%)

Rien de bien étonnant : ces trois sujets sont étroitement liés. Et il s’agit aussi, avec plus du tiers des sondés dans ce cas, des chantiers sur lesquels les directions des ressources humaines s’estiment les plus avancées. On comprend bien qu’elles estiment urgent de « boucler » ces grands défis avant de passer aux suivants…

L’organisation : client-centric dehors, talent-centric dedans

Passer d’une organisation centrée sur le produit à une nouvelle gravitant autour du client constitue le grand défi des entreprises. Miroir de cette exigence en interne, les ressources humaines doivent donc se recentrer sur leurs propres « clients », et donc passer à une logique employee-centric.

D’où l’attention portée aux corollaires de ces questions d’organisation : le leadership (important pour 65% des sondés) et l’expérience collaborateur (64%) se font ainsi une place dans le « top 5 » des priorités des RH.

Et les salaires suivent logiquement la même pente. En 2017, la fourchette basse du salaire d’un DRH de plus de 15 ans d’expérience passe ainsi de 120 à 130 000€ à Paris, et de 120 à 140 000€ à Toulouse.

Gestion des talents : là où le bât blesse

Et c’est précisément là que le bât blesse. Qui dit nouvelle organisation (plus souple, plus horizontale, moins centralisée) dit nouveau leadership. Qui dit optimisation des carrières et des formations dit amélioration de l’expérience collaborateur, et donc développement d’outils de digital RH aptes à satisfaire les managers de demain, ceux des générations Y et Z.

Or c’est justement sur ces 5 points que l’enquête de Deloitte observe les plus gros écarts de capacité (c’est-à-dire les plus grands écarts entre l’importance accordée au sujet, et le degré de maturité de l’entreprise). Du recrutement à l’évolution de carrière en passant par l’onboarding ou l’évaluation des performances, les points de friction ne manquent pas…

IA et people analytics, déjà émergents

Conclusion ? Même si la hiérarchie des défis identifiés par les DRH pour 2018 est d’une logique imparable, les relever va nécessiter de les mener tous de front. Et si possible sans tarder, car de nouveaux émergent à grande vitesse : avec seulement 13% d’entreprises qui se disent « matures » sur les enjeux liés à la robotisation et l’intelligence artificielle, et 16% sur ceux des people analytics, les chantiers de 2019 semblent déjà tout trouvés…

Commencer de nouveaux chantiers RH en 2018 avec Yootalent

Demander vos codes d'accès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *