Guide de survie face à une RRH (parler, négocier, relancer)

Par Emilie - le jeu 11 Jan 2018

Le recrutement des cadres est en plein boom en France depuis plusieurs mois. Et d’après les projections, cette tendance n’est pas prête de s’essouffler. C’est le moment idéal pour rencontrer votre responsable ou directeur des ressources humaines. Evolution de carrière, projet de formation, augmentation salariale… beaucoup de sujets sont à aborder pour faire avancer votre parcours professionnel. Mais comment échanger avec votre RH ? Voici un petit guide de survie et de conseils !

  1. Comprendre son DRH, connaître ses objectifs pour l’entreprise

    Les RH sont un département bien connu de l’entreprise. Mais, avouons-le, à part la gestion des paies, la totalité de ses attributions reste souvent mystérieuse pour le plus grand nombre des collaborateurs. Or, face aux nouvelles générations, aux révolutions technologiques et aux marchés économiques de plus en plus concurrentiels, les RH doivent répondre à de nouveaux défis vitaux pour l’avenir des entreprises :

    • retrouver leur place de partenaire business stratégique auprès des organes dirigeants ;
    • analyser les besoins actuels et futurs de la société, pour anticiper les compétences indispensables et planifier les formations des collaborateurs ;
    • réinventer leurs processus de recrutement pour séduire et fidéliser les talents ;
    • personnaliser le suivi et gérer en temps réel les carrières de chaque collaborateur ;
    • et enfin favoriser la communication interne à l’entreprise.

    Une bonne manière de créer un lien constructif avec votre responsable RH est de suivre ses actions grâce à l’actualité de l’entreprise. Vous serez ainsi en mesure de vous positionner par rapport aux orientations choisies par votre société, et à même de négocier vos évolutions de carrière en fonction du projet global de l’entreprise.

  2. Apprendre à faire confiance à son DRH

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de l’étude QAPA 2017 ne sont pas tendres avec la fonction RH : 78% des femmes et 71% des hommes pensent que les DRH ne répondent plus à leurs attentes. Et d’une manière générale, 79% des femmes et 78% des hommes ne sont pas satisfaits de la politique RH menée par leur entreprise. Les responsables ont malheureusement conscience de ce désamour et en souffrent.

    Un lien durable entre salariés et RH repose pourtant sur la confiance. Ce point est étroitement corrélé au premier. La confiance vient avec la connaissance et la compréhension du rôle et des actions de son DRH. En vous intéressant à ses missions, vous serez à même de lui témoigner votre confiance lors de l’entretien.

  3. Savoir être flexible et s’adapter

    L’arrivée sur le marché de l’emploi de nouvelles générations de collaborateurs fait évoluer les modes de travail et de communication. Les salariés souhaitent une hiérarchie horizontale, une vision en temps réel de leur parcours professionnel, et de nouvelles méthodes de management moins strictes.

    En parallèle, la révolution technologique et les évolutions comportementales qu’elle entraîne modifient en permanence les savoir-faire et savoir-être nécessaires pour que l’entreprise reste compétitive.

    Pour concilier les deux phénomènes, les RH sont en recherche permanente de profils complexes, polyvalents, adaptatifs, et pouvant prendre rapidement des responsabilités.

    Pour convaincre votre DRH, misez donc sur votre flexibilité, votre capacité d’adaptation et d’employabilité. Ce sont des atouts importants pour échanger avec son DRH dans le contexte actuel, et pour le futur de votre entreprise. Le message à faire passer est « Vous avez besoin de moi aujourd’hui et encore plus demain ! ».

  4. Faire preuve de motivation

    Il n’y a pas de secret : aucune négociation ne sera possible avec votre RH si vous ne lui montrez pas votre motivation !

    En amont de l’entretien, vous devez affûter votre argumentaire : mettez en avance vos réussites, soyez force de propositions pour l’avenir de la société, montrez-lui aussi que vous êtes parfaitement intégré au sein de l’équipe… Bref démontrez-lui que vous êtes une valeur ajoutée pour l’entreprise !

  5. Petits conseils pour relancer son DRH s’il reste muet

    Attention par contre à la relance devant un interlocuteur mutique : terrain glissant ! Si vous êtes amené à relancer votre RH, parce qu’il ne vous donne pas de réponse immédiate ou pour un besoin d’information complémentaire par exemple, allez-y en marchant sur des œufs. Exit les comportements trop insistants voire carrément lourds : vous laisseriez un sentiment négatif à votre interlocuteur. Ce serait dommage après tant d’efforts !

    Une bonne approche est de faire une synthèse claire et concise des informations en votre possession à l’issue de l’entretien et des points méritant quelques éclaircissements. Votre responsable RH aura ainsi le loisir d’apporter les précisions que vous attendiez.

Quelle que soit la taille de l’entreprise, le capital humain des sociétés est un moyen d’accroître leur capacité d’innovation, leur compétitivité et leur réactivité. En inscrivant pleinement votre parcours professionnel actuel et futur dans cette logique, vous aurez toutes les cartes en mains pour négocier avantageusement avec votre responsable des ressources humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *