entretien professionnel

Entretiens professionnels : quel avenir pour la formation ?

Par Audrey - le mar 15 Mai 2018

Annoncée par la Ministre du Travail Muriel Pénicaud il y a quelques semaines, et toujours en négociation avec les partenaires sociaux, la nouvelle réforme de la formation professionnelle devrait entrer en vigueur avant la fin de l’année.

Il y a quatre ans, la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle avait créé les entretiens professionnels au cours desquels le parcours du salarié doit être analysé en profondeur. En février 2018, l’association des DRH (ANDRH) a publié un premier bilan de cette réforme 2014… et il est nettement positif puisque l'entretien professionnel est la disposition la plus appréciée des DRH, qui souhaitent le conserver à 45 % et le faire évoluer à 35%.

Alors, l’entretien professionnel sera-t-il conservé en l’état en 2018 ?

En attendant la réponse du Ministère du Travail, l’entretien continue d’évoluer pour répondre aux attentes des salariés en matière de maîtrise de leur parcours professionnel.

Petit rappel sur la réforme de 2014…

La réforme instaurée par la loi du 5 mars 2014 a établi plusieurs règles.

Un entretien professionnel est obligatoire tous les 2 ans suivant la date d’embauche ou depuis la promulgation de la loi pour les salariés déjà en poste avant 2014. Les collaborateurs ont donc dû passer leur second entretien professionnel avant le 6 mars 2018, et verront leur troisième rendez-vous programmé d’ici 2020.

A cette date, les responsables RH devront s’assurer que les entretiens précédents ont bien eu lieu et que le collaborateur a pu bénéficier d’actions en faveur de son employabilité :

  • Evolutions de ses missions actuelles ou de sa rémunération,
  • Actions de formation,
  • Les diplômes et certifications suivies ou obtenus pour développer ses compétences ou les faire valider, notamment grâce à la VAE (valorisation des acquis de l’expérience)…

Si deux de ces trois éléments ne sont pas respectés, les entreprises de plus de 50 salariés se verront affliger des sanctions financières.

Ces entreprises de plus de 50 collaborateurs doivent également communiquer des indicateurs spécifiques aux Instances Représentatives du Personnel lors des réunions dédiées à la formation professionnelle :

  • nombre d’entretiens professionnels réalisés,
  • taux d’accès à la formation,
  • nombre de salariés utilisant leurs comptes personnels de formation (CPF),
  • dépenses de l’entreprise en matière de formation (en % de masse salariale).

L’intérêt de l’entretien professionnel

L’entretien professionnel a pour objectif d’instaurer un dialogue entre le responsable RH et le collaborateur sur son parcours et le développement de ses compétences.

Lors de cet entretien, le collaborateur fait le bilan de ses compétences actuelles et prévoit celles qu’il devra développer au moyen, entre autres, d’actions de formation ou de la VAE. L’entretien professionnel répond ainsi à une attente forte des collaborateurs d’aujourd’hui, notamment des générations Y et Z : la maîtrise de son parcours professionnel grâce à un suivi régulier. Sur un marché du travail où le salarié est de plus en plus amené à changer de poste, de fonction, de métier plusieurs fois dans sa carrière, le terme de parcours professionnel prend tout son sens.

De son côté l’entreprise tire des entretiens professionnels une vision quantitative et qualitative de son capital humain et de ses compétences. Les organes dirigeants ont ainsi entre les mains des données fiables à analyser pour piloter leur entreprise et anticiper les besoins à combler sur le long terme.

Les nouveaux outils RH digitalisent le suivi des collaborateurs

La digitalisation des ressources humaines simplifie les processus complexes et chronophages pour permettre aux responsables RH de se recentrer sur leur cœur de métier : le capital humain de l’entreprise. Yootalent a été spécialement développé pour répondre aux attentes des nouveaux collaborateurs des générations X et Y, ainsi qu’aux besoins de leurs responsables hiérarchiques :

  • depuis son profil personnel, chaque collaborateur a accès en toute transparence à la totalité des informations concernant son parcours dans l’entreprise et son plan de formation personnalisé,
  • pour préparer les entretiens professionnels, les managers ont la possibilité de créer et envoyer des questionnaires préalables en ligne,
  • la plateforme en ligne crée un lien privilégié d’échanges entre le collaborateur et son responsable,
  • gain de temps majeur, les responsables RH disposent à la fois d’une vision globale de leurs équipes et d’un suivi individuel personnalisé de chaque salarié,
  • enfin, grâce aux nombreuses statistiques générées par l’ensemble des données collectées, les organes dirigeants pilotent leur entreprise et anticipent ses besoins pour un développement à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *