Employes-ambassadeurs

Employés ambassadeurs : tout commence par vos outils RH

Par Emilie - le mer 24 Jan 2018

Principale source d’informations pour les futurs candidats, les employés ambassadeurs sont l’image publique de l’entreprise. Ils transmettent ses valeurs et sa culture à tous leurs réseaux professionnels et personnels. En répondant aux attentes des salariés et en favorisant la communication interne, les nouveaux outils digitaux RH fidélisent les talents autour d’un esprit d’équipe positif, qui sera véhiculé par chaque collaborateur en interne et en externe.

Quels sont les avantages des employés ambassadeurs ?

Chacun des collaborateurs d’une société possède un réseau personnel et professionnel plus ou moins étendu. En misant sur l’employee advocacy, l’entreprise fait de ses collaborateurs ses meilleurs ambassadeurs pour recruter et fidéliser les nouveaux talents.

Avant de répondre à une offre d’emploi, les futurs candidats vont rechercher tous les renseignements disponibles sur l’entreprise et sa réputation. Leur terrain de chasse favori : les réseaux sociaux ! Au-delà de la page officielle de la société, ce sont les discussions avec les salariés en poste qui constitueront leur principale source d’informations concrètes. Politique de rémunération, organisation du travail, valeurs de l’entreprise, son attractivité, ses réalisations, les possibilités d’évolution… tous les thèmes sont passés au crible.

Le poids de la parole des collaborateurs est plus fort que celui de la direction et des campagnes de communication externes institutionnalisées. Normal : chaque salarié en poste connaît sur le bout des doigts la société et sa culture d’entreprise. Souvent ils seront même plus compétents que les responsables RH pour parler du poste à pourvoir et de ses missions !

Miser sur les employés ambassadeurs a deux autres avantages parfois sous-estimés :

  • le lien affectif : en connaissant déjà personnellement un salarié au sein de la société, un lien particulier se nouera plus rapidement et durablement entre le candidat et celle-ci ;
  • l’animation des pages sur les réseaux sociaux : en incitant ses collaborateurs à réagir aux publications sur sa page officielle, l’entreprise se crée une image conviviale et dynamique qui renforce positivement sa marque employeur.

Quelles sont les informations recherchées par les futurs talents ?

Les attentes des nouvelles générations de collaborateurs ont changé. Deux grandes priorités se font jour.

D’une part, les générations Y et Z sont très attentives à l’adéquation entre leurs valeurs et celles de l’entreprise. Ils cherchent donc à les connaître avant même de répondre à une offre d’emploi. C’est pourquoi ces valeurs doivent transparaître dans la culture, l’image et la réputation de l’entreprise. Au-delà des informations institutionnelles comme le site web, les réseaux sociaux officiels, ou les campagnes de communication, les éléments qui seront déterminants dans la prise de décision des futurs talents sont les avis disponibles sur le web, ainsi que les témoignages et les échanges avec vos collaborateurs actuels. Ils vont, entre autres, chercher à connaître leur futur environnement de travail, l’organisation de la société, les méthodes managériales, les avantages et les inconvénients de chaque poste, les horaires de travail, le degré de flexibilité et de prise d’initiative accordé, ainsi que les perspectives d’évolution de carrière.

La digitalisation est la seconde grande priorité des nouveaux collaborateurs. En France, un actif sur deux de la génération Y se déclare prêt à quitter son poste si la technologie fournie par l’employeur n’est pas conforme à ses attentes. Cette demande en technologies numériques répond à trois besoins des nouveaux collaborateurs :

  • plus de flexibilité,
  • la possibilité de choisir plus de nomadisme (travail à domicile, changement de lieux de travail au sein des locaux de l’entreprise, déplacement professionnel…),
  • un accès en temps réel à toutes les informations importantes pour accomplir leurs missions et suivre la progression leur carrière.

Pour plus d’infos sur le management des générations Y et Z, Yootalent vous conseille son livre blanc gratuit : Peut-on manager la génération Y et Z comment comme en startup ? .

Comment la digitalisation des RH transforme vos collaborateurs en ambassadeurs ?

La digitalisation et surtout l’adaptation numérique des outils RH aux besoins réels du capital humain de l’entreprise sont fondamentales dans une stratégie RH efficiente à long terme.

Les nouvelles générations travaillant dans l’instantanéité, elles souhaitent voir leur progression en temps réel. C’est pourquoi les responsables RH doivent mettre en place des outils digitaux de gestion des carrières, que chaque collaborateur peut consulter à tout moment, y compris sur mobile.

De la même façon qu’un profil de jeu vidéo résume la progression d’un joueur, les nouveaux logiciels RH permettent aux collaborateurs de visualiser en temps réel l’avancée de leur carrière, les objectifs atteints ou en cours, les résultats obtenus individuellement et collectivement… Reprenant les codes des réseaux sociaux, les managers sont encouragés à attribuer des « likes » pour récompenser les succès de leurs équipes et les motiver durablement.

En aiguisant ainsi l’engagement de ses collaborateurs pour mieux les fidéliser et en faire de vrais ambassadeurs, l’entreprise développe une marque employeur forte et séduisante pour les futurs candidats.

Enfin, en créant des liens forts entre les strates hiérarchiques de l’entreprise grâce à une communication interne fluide via son réseau digital, les nouveaux logiciels RH aident les responsables RH dans l’identification de collaborateurs ambassadeurs à même de diffuser les valeurs de la société et de parler de son expérience de travail avec une influence positive en interne et en externe.

Une réponse à “Employés ambassadeurs : tout commence par vos outils RH”

  1. La technologie est vraiment au centre de la génération Y. Et vous avez tout à fait raison. Avant de postuler, ils fouillent d’abord si l’entreprise est digitalisée. Une fois sur place, pendant l’entretien, ils demandent ouvertement les technologies utilisées ou passe par une personne conne qui travaille au sein de cette entreprise. S’ils sont épatés, ils acceptent le job. Cependant, une fois dedans, il faut que l’entreprise innove. Sinon, ces jeunes partent vers des terres plus vertes. Par exemple: un jeune intégrateur qui travaille sur un ordi classique, même bien payé quittera son boulot vers un autre moins payé mais avec des matériels high tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *