Digitalisation-RH

4 raisons d’aimer les ressources humaines et leur digitalisation

Par Emilie - le mer 31 Jan 2018

La digitalisation rh transforme nos modes de vie et évidemment nos méthodes de travail aussi. Les responsables RH intègrent cette transformation numérique pour relever le défi de conjuguer les changements qu’elle engendre aux besoins actuels et futurs de l’entreprise : nouveaux métiers, nouvelles compétences, nouveau management, nouvelles attentes des collaborateurs…

Autant de raisons pour redonner toute leur place aux missions des ressources humaines au sein des entreprises. Alors, pourquoi aimer les RH ?

Parce qu’ils sont les super-héros qui participent aux changements et à l’adaptation des entreprises à notre nouveau monde digital.

Véritable révolution culturelle au sein de l’entreprise, la digitalisation RH permet d’alléger les tâches à faible valeur ajoutée contraignantes et chronophages, pour mieux s’adapter aux besoins actuels et futurs de celle-ci. En introduisant cette transformation numérique, les RH deviennent aussi le moteur du changement digital dans le monde de l’entreprise.

En regroupant dans un seul outil numérique toutes les informations (entretiens professionnels et d’évaluation, gestion des absences et des congés, suivi des carrières, planification des formations…) pour en faciliter le traitement, les nouveaux logiciels RH dégagent le temps nécessaire aux responsables RH pour se concentrer sur leur cœur de métier : le capital humain et ses besoins.

En matière de digital, les collaborateurs actuels ont justement de fortes attentes. Dans leur vie quotidienne, ils sont notamment habitués à disposer d’informations en temps réel. La digitalisation des outils de travail leur permet de retrouver dans l’entreprise ce feedback en direct : suivi des projets en cours, de l’atteinte de leurs objectifs individuels, plateforme de travail en commun, réunions en visio-conférence, ou encore les réponses à leurs questions purement RH comme la carrière et les formations…

Parce qu’ils sont garants de l’importance du capital humain dans le fonctionnement de l’entreprise d’aujourd’hui et de demain.

Quelle que soit leur taille, le capital humain des entreprises est un moyen d’accroître leur capacité d’innovation, leur compétitivité et leur réactivité. Pour développer ce capital et en tirer le meilleur, la fonction RH doit devenir un partenaire business stratégique du chef d’entreprise.

Quatre grands axes sont ainsi à développer dans une politique RH à long terme :

  • le recrutement : face au besoin croissant de profils complexes, polyvalents, adaptatifs, et à même de prendre rapidement des responsabilités, les RH doivent travailler leur marque employeur pour séduire et fidéliser les talents ;
  • un suivi personnalisé et en temps réel des carrières : garant de la fidélisation des collaborateurs, le suivi régulier des évolutions du salarié, de sa carrière, ses compétences et leur mise en valeur, doit se faire de manière très directe et quasiment instantanée ;
  • l’anticipation des besoins en compétences et leur acquisition grâce aux formations : la révolution technologique et les évolutions comportementales qu’elle entraîne modifient en permanence les savoir-faire et savoir-être nécessaires à l’entreprise. Les RH ont un rôle stratégique central dans l’analyse des besoins actuels et futurs de la société (notamment grâce au Big Data et aux algorithmes prédictifs), l’anticipation des compétences indispensables et la planification des formations des collaborateurs ;
  • la communication interne : la création et la diffusion d’une culture d’entreprise, ainsi que la facilitation des échanges entre les métiers et les différentes strates hiérarchiques relèvent aussi des missions des RH.

Parce qu’ils accompagnent les collaborateurs dans toutes les étapes de la vie professionnelle dans l’entreprise

Les nouvelles générations recherchent une expérience de vie au travers de leur travail, et ce, dès la phase de recrutement.

Pour mieux attirer, fidéliser et développer les talents, les responsables des ressources humaines reprennent les techniques des marketeurs :

  • créer et diffuser une marque employeur avec des valeurs fortes à l’aide de tous les canaux de communication existants,
  • identifier les attentes des salariés futurs et actuels pour améliorer l’expérience collaborateur dès le stade du recrutement,
  • favoriser une intégration rapide et efficace du nouveau collaborateur,
  • créer de l’engagement grâce à la gamification,
  • suivre minutieusement les carrières,
  • proposer des formations répondant aux besoins de l’entreprise et du salarié,
  • garantir le bien-être au travail tout au long de la carrière,
  • et suivre la satisfaction des collaborateurs (feedback).

Parce qu’ils sont au service des collaborateurs

Les salariés actuels, et plus encore les nouvelles générations arrivant sur le marché de l’emploi, sont en demande croissante d’une organisation de travail libérée avec plus de flexibilité. 25% des collaborateurs expriment d’ailleurs un fort besoin de nomadisme. Les outils numériques répondent à ces attentes en ouvrant le champ du possible en ce qui concerne les horaires et les lieux d’exercice de son métier : travail à domicile, espaces de coworking physiques ou digitaux, horaires libres…

Ce type d’entreprise libérée suppose une refonte des méthodes managériales. Exit la hiérarchie pyramidale. Bienvenue au management horizontal, qui fait la part belle à la confiance en ses collaborateurs. La seule obligation du salarié : remplir ses objectifs en temps et en heure.

Les locaux aussi se réinventent pour devenir plus accueillants et renforcer l’esprit communautaire : végétalisation, lumière naturelle, mur « tableau noir » pour favoriser l’expression de la créativité, couleurs acidulées, espaces de convivialité…

Repensée collégialement de façon moins rigide et pilotée par les RH, l’organisation de l’entreprise s’insère dans une démarche globale de recherche du bien-être au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *